LE CHAT DANS LES ARTS
  ET LA CULTURE

   
Peinture
      Renaissance
      Peintres du XVIIIe
      Peintres du XIXe (partie1)
      Peintres du XIXe (partie2)
      Peintres du XIXe et XXe

    Spécial T.A. STEINLEN

    Cinéma / TV
    Littérature/Poésie
    Théâtre/Danse/C. musicale
    BD/Dessin/Humour

  PHOTOS
    
Chats d'ailleurs
    
Chats d'ici
    
Chats des autres
    
Chats insolites

  LIVRE D'OR
    Que pensez-vous du site?
    ... et des chats?





visiteurs depuis le 2 juin 2007

 

 

ARISTIDE BRUANT


 

 

LE CHAT NOIR


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ASSOMMOIR


Affiche pour "L'Assommoire" d'Emile Zola


 
 
   
 

Théophile Alexandre STEINLEN

"Les chats comblent les espaces vides de l'univers humain."
Marion Garetty


Pour une meilleure visibilité des tableaux ou dessins contenus  dans cette page, retrouvez-les (ainsi que de nombreux tableaux ou dessins de chats) dans le diaporama "Steinlen".

T.A STEINLEN naît en 1859 à Lausanne. Il s'installe à Mulhouse en 1878 et travaille comme dessinateur chez un marchand de tissu. Trois ans plus tard il arrive à Paris. L'année suivante, en 1882, il est introduit dans le cercle du CHAT NOIR, le célèbre cabaret parisien de Rodolphe SALIS. Il y fréquente TOULOUSE-LAUTREC et Aristide BRUANT entre autres. A la demande de SALIS, il réalise quelques dessins de chats pour décorer le cabaret.

Il collabore aux journaux Le Chat Noir et le Mirliton et illustre des chansons, parmi lesquelles celles d'Aristide BRUANT.

Recueil de chansons de BRUANT : "Dans la rue"

En 1885, il réalise sa première affiche. En 1888, il devient le père d'une petite Colette, qui lui servira de modèle pour plusieurs affiches : la Compagnie Française, Le lait de la Vingeanne, Comiot.

     

La période 1891-1899 est une période très créative pour STEINLEN (affiches pour Yvette Guilbert et Le Chat Noir). L'influence de TOULOUSE-LAUTREC est visible mais il développe néanmoins un style très personnel.

  

En 1894, il expose pour la première fois à la Bodinière.

Chat à la Bodinière (1894)

STEINLEN est proche des communistes, des anarchistes, des socialistes, et il témoigne en dénonçant la misère, l'exploitation des ouvriers par les patrons, la violence, à travers des illustrations et des affiches. C'est au cabaret du Chat Noir qu'il a rencontré Léon GERAULT-RICHARD, qui l'amène à s'engager politiquement. Celui-ci crée "Le chambard socialiste", auquel STEINLEN collabore régulièrement. Il collabore aussi à "L'assiette au beurre".

La misère d'ouvriers et de chômeurs dans la neige. Illustration tirée du "Chambard socialiste".

Caisse de grève en 1900, illustration tirée de "L'assiette au beurre".

CAISSE DE GREVE : - Et le citoyen ministre, il n'envoie rien?
- Si, 3000 hommes de troupe.

En 1900, "L'Assommoir" rapproche STEINLEN et ZOLA. Entre 1913 et 1919, STEINLEN produit 17 affiches de guerre dénonçant la misère insoutenable des soldats et des civils. Il meurt à Paris en 1923.

Tout au long de sa carrière de peintre et d'illustrateur, STEINLEN, passionné par les chats,  n'a jamais cessé de peindre les petits félins.

Diaporama Steinlen

Page suivante : le chat au cinéma et à la télévision

Sources : Wikipedia

Pour en savoir plus :
Le Chat Noir
Musée de la pub
Galerie Théophile STEINLEN
L'Assiette au Beurre

Agathe
Samba
Chat Tenerife

 

 

 

 

                   La passion des félins : Planète Chats - Copyright : Isa (2007)
                   Design par DJI pour Kitgrafik.com

                                               Retour en haut de la page